images

Beaucoup de similitudes existent entre Chaplin et Buster Keaton : tous deux commencent très tôt sur les planches, ils ont un père alcoolique, ils ont débuté dans des salles de Music Hall et pour ce qui est du cinéma , ils ont été réalisateurs et acteurs de leurs propres films passant du muet au parlant. Cependant, la grande différence entre ces deux comiques du burlesque c'est que Buster Keaton exécute ses gags avec un visage inexpressif.  Seul son corps s'exprime et c'est peu de le dire tant il réalise un nombre effarant de cascades (une sorte de Remy Julienne de début du XXème sciècle !)

Etre un "casse-coup" vient probablement de la période où il faisait partie de la troupe itinérante qu'avaient fondé ses parents (The Two Keaton), son père ayant pour sketch principal de le jeter parmi les spectateurs alors qu'il avait tout juste 3 ans. Buster Keaton devient vite le chouchou en faisant des acrobaties dès ses 5 ans la troupe est rebaptisée "The Three Keaton". Avec le temps, il devient même la vedette et son père qui accuse très mal le succès de son fils se noie dans l'alccol. A 21 ans, Buster Keaton et sa mère décident de le quitter et partent pour New York...

The-Three-Keatons   imagesCA0Z30W8

imagesCA11B395  les_3_keaton  imagesCAN6JD6A

    imagesCAQY6U7E  imagesCAII3LNE

1917 est une année charnière : Buster Keaton qui se produit dans les cabarets de la Big Apple se voit offrir un "one man show" pour 250$/semaine au Winter Garden. Il décline cette offre car il vient de retrouver une vieille connaissance du Music Hall Fatty (devenu une grande vedette du cinéma) qui est en train de jouer dans une comédie burlesque aux studios de la Comique Film Corporation. Le producteur Joseph M.Schenck lui propose 40$/semaine mais de le suivre ensuite en Californie. Buster Keaton saisit cette chance et rêve déjà d'interprêter ses talents de comique au cinéma. Schenck lui laisse carte blanche pour qu'il réalise des courts métrages puis, voyant son succès, augmente son salaire (1000$/semaine) et lui donne aussi un pourcentage sur les bénéfices.

fatty___keaton   imagesCAKU2ZT0

En à peine 2ans et demi, Buster Keaton réalise 19 courts-métrages et son canotier devient légendaire (il paraît qu'il en utilisait au moins 6 par films!) Il se lance ensuite dans les longs métrages en gardant toujours la même équipe mais, en 1928 lorsque la MGM l'embauche, il ne pense pas un seul instant qu'il sera privé de ses collaborateurs. Les studios lui imposent non seulement l'équipe de tournage mais exigent également que des scénarios soient écrits à l'avance. N'ayant plus aucune place à l'improvisation et à sa liberté de création, il plonge dans l'alcool ce qui lui coûte son renvoi de la MGM en 1939. Buster Keaton connaît dès lors un long passage à vide et ce n'est qu'en 1962 qu'il retrouve enfin la gloire par le biais d'une réédition internationale du "mécano de la Générale".

téléchargement